Le NRA-MeD (Montée en débit)

Principe de la Montée en débit

On amène les signaux internet par une fibre optique depuis le NRA de Saint Martin d’Hères jusqu’au sous répartiteur du quartier  (les Ruires , le Bourg, Le Verderet , Bresson) qui devient un nouveau “NRA” plus proche, permettant donc avec un débit plus important.

Les usagers gardent leur lignes et prises téléphoniques et n’ont à changer ni leur boxes ni leur opérateur.

Cette technologie éprouvée et installée dans des centaines de villes avec succès.

Le coffret du NRA MED et la Fibre sont propriété de la commune (Les fils entre le SR et les usagers restent propriété d’Orange).

L’investissement est important mais durable et pourra ultérieurement être utilisé avec la mise en oeuvre de la fibre. En complément, vous trouverez ici le document “Offre de référence d’Orange pour la création de Points de Raccordements Mutualisés“.

Schéma de principe de la mise en oeuvre de la montée en débit (en haut la situation actuelle - en bas la mise en oeuvre de la MeD)

Schéma de principe de la mise en oeuvre de la montée en débit (en haut la situation actuelle – en bas la mise en oeuvre de la MeD)

Les communes ayant fait le choix de la montée en débit via la mise en oeuvre de NRA-Med

  • Brié (2300 habitants) et Gières (6000 habitants), ont leur propre NRA.
  • Champagnier (1100 habitants) est en train d’installer un NRA MeD.
  • Seyssins (6900 habitants) a un NRA MeD depuis 2009.
  • Bresson (700 habitants) vient de démarrer l’installation d’un NRA MeD.
  • Plus loin la communauté de communes de Voiron a installé des NRA MeD en série.

Nous sommes le plus gros îlot de faible débit de l’Agglomération Grenobloise

 

8 comments

  1. LABBE-LAVIGNE dit :

    Bravo pour votre initiative.
    Un appui ferme de ma part pour le NRA-MeD, en attente de la fibre, car ce manque de débit affecte concrètement ma situation de télétravailleur en VPN sur Paris avec partage d’écran et échanges de fichiers.
    Cordialement

  2. Faure Jean-Michel dit :

    Je ne savais pas que le NRA-MeD était aussi développer que cela, je soutiens cette solution et ne comprends pas pourquoi elle n’est pas déjà installé à Eybens……..
    Y’a t il une liste qui fait cette proposition pour les municipales qui arrivent à grand pas??

  3. Bernard HAGUET dit :

    Si en plus ce NRA-MED était équipé en VDSL2 nous aurions des débits nettement supérieurs (de l’ordre de 15/20 Mbit/s voir plus) et en plus symétriques. C’est à dire que le débit montant de l’ordre de 600kb/s actuellement serait très fortement augmenté.
    Ce ne serait pas les débits de la fibre mais ça pourrait se faire beaucoup plus rapidement et les débits proposés satisferaient beaucoup d’habitants.

  4. Hauchon Paul dit :

    Bonjour à tous,

    Effectivement cette montée en débit nous permettra une amélioration significative des débits internet (impossible encore de la quantifier). Mais malheureusement il y a toujours un mais. Cette montée en débit est financée par la commune donc par nos impôts. Vous allez dire que pour une vois que l’on aura un réel retour de ou va notre argent. C’est très bien et j’en félicite nos élus. Cependant, selon mon niveau d’information (et je peu me tromper).
    l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) oblige les opérateurs à déployer de la fibre optique dans les zones denses ou le débit est faible pour 2017 (je n’ai pas retrouve les dates exactes). Notre commune en aurait probablement fait parti.
    Cette montée en débit nous fait sortir des zones prioritaires.

    Pour moi, cela signifie que la commune a investi 330 000 euros pour une montée en débit. Ce qui nous fait gagner environ 2 ans.

    Nos élus n’auraient pas plutôt du s’assurer que notre commune était en zone prioritaire et éventuellement mener toute action pour que nous y soyons le cas échéant ? Cela aurait évité cette dépense et plutôt qu’une montée en débit les opérateurs nous auraient installé (a leur charge) un réseau fibre avec des débits considérablement supérieurs.

    Certes, nous aurions du attendre deux années de plus pour obtenir un vrai débit.

    Mais aujourd’hui, combien de temps allons nous attendre pour avoir un réseau fibré ?

    Si mes informations sont exactes, l’investissement est-il réellement judicieux ? (je suis très loin d’avoir prétention ce connaitre la réponse a cette question).

    Quelqu’un a t-il plus d’informations ?

    • Administrateur dit :

      D’après les informations que nous avons une partie de la commune est en zone prioritaire pour le déploiement de la fibre. Démarrage des études pour le déploiement courant 2016.
      Les autres secteurs suivront les années suivantes pour un déploiement sur toute la commune en 2020 (Engagements d’Orange dans le cadre du Plan France Très Haut Débit).

      A suivre sur 2016.

      • Hauchon Paul dit :

        Bonjour,

        Merci pour votre retour. Donc si mes information sont bonne, l’argent publique est bien gaspillée.
        Sans ce projet de montée en débit, toutes les zones denses de la communes (Bourg, Maison Neuves, Ruires,..) auraient due être fibrée en 2017 (en théorie bien sur). Avec ce projet de montée en débit, pour le bourg, cela semble rester sur les mêmes rails. Par contre les autres quartiers Nous arrivons a 2020 (trois ans de plus avec 330 000 euros d’argent publique dépensé)

        Pouvez vous me confirmer ma compréhension du sujet ? et pourquoi pas vos avis ?

        • Administrateur dit :

          Je ne partage pas tout à fait votre analyse. Pour la zone du Bourg, les études débutent en 2016 avec au minimum 2 à 3 ans pour le déploiement “horizontal” de la fibre (dans les rues) , auquel il faudra encore rajouter quelques mois/années pour le déploiement “vertical” (de la rue aux habitations).
          On se retrouve donc, au mieux, sur une mise en service d’ici 4 ans avec un démarrage du projet début d’année prochaine.

          Pour les autres quartiers, les études démarreront en 2017 pour certains, puis 2018 … avec toujours au minimum 4 ans avant la mise en service.

          Concernant les Ruires (plus de 1200 logements + la zone d’activité), le quartier est depuis l’arrivée de l’ADSL le moins bien loti en terme de débit avec un débit ne dépassant pas 3 Mb/s ne permettant pas d’avoir la TV. Il me semble donc logique de ne pas attendre la fibre encore 4 ans sur un quartier qui attende depuis 10 ans pour avoir la TV et des services internet qui fonctionnent !

          En conclusion, tout dépend du point de vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *