Archive for Orange

Haut débit, le point après 4 mois, ça avance.

Haut-débit-pour-tous
Quatre mois après l’arrivée de la nouvelle équipe municipale, l’article “Améliorer le débit internet” dans le journal d’Eybens de juin et l’information donnée à ce sujet lors du conseil municipal du 10 juillet il est temps de faire le point sur le travail qui a été fait par les élus et les services et auquel nous avons, pour les aspects techniques, participé.

 

Deux solutions sont disponibles pour améliorer le débit des quartiers mal desservis:

  • Installer la fibre optique, c’est la responsabilité et le choix des opérateurs, le financement est à leur charge. On verra ci après leur réponse.
  • Modifier les sous-répartiteurs (SR) pour faire une montée en débit. C’est un choix des élus, le financement est fait par la commune, mais avec les critères techniques imposés par l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes).

La montée en débit consiste à rapprocher les équipements fournissant les signaux ADSL des utilisateurs en les plaçant à proximité des SRs. On raccourcit ainsi la longueur de la ligne cuivre qui est la cause du débit faible. Les lignes cuivres entre le central (NRA) et le SR sont remplacées par des fibres optiques dont l’affaiblissement ne dépend pas de la longueur.
La partie des quartiers Sud-est et Sud-Ouest qui ont un débit faible ou très faible est alimentée par 5 SRs.

 

Pour pouvoir faire une montée en débit sur un SR il faut remplir les conditions suivantes fixées par l’ARCEP :

Condition 1: Pas de déploiement effectif de réseaux à très haut débit (fibre optique) prévu à moins de 36 mois.
La commune a donc posé en mai la question aux différents opérateurs. La réponse était attendu pour fin juin.
Seul Orange a répondu. Il n’a pas de projet de déploiement de la fibre d’ici fin juin 2017 pour les 5 sous-répartiteurs dont 3 couvrent les Ruires.

Réponse très surprenante car Orange avait déclaré à Marc Baïetto et au 4C qu’il prévoyait le déploiement de la fibre sur les Ruires en 2016.
Orange avait déjà annoncé 2015 puis 2016 puis maintenant après mi-2017. Cette réponse est très inquiétante pour la suite et confirme que la montée en débit est une solution nécessaire. De plus on se rapproche de la date de fin de déploiement de la fibre prévue pour 2020 sur l’agglomération, difficile de croire que cette date sera respectée.
Pour rappel: Lors de la réunion du 24 juin 2013 Marc Baïetto s’était engagé à faire cette demande et il ne l’a pas faite. Le discours d’Orange qui a suivi, fait en dehors de la procédure mis en place par l’ARCEP n’avait donc aucune valeur c’est ce que l’on constate maintenant !
La première condition est donc remplie la montée en débit est possible.

Condition 2: Les sous-répartitions dont l’affaiblissement en transport est supérieur ou égal à 30 dB
Il s’agit de l’affaiblissement des lignes cuivres qui relient les sous-répartiteurs au central (NRA).
Les 5 SRs satisfont à cette condition.

Condition 3: La sous-répartition regroupe plus de 50 % de lignes dont l’atténuation est supérieure à 53 dB (environ 2 Mb/s en ADSL).
Sûrement la condition la plus difficile à remplir pour tous les SRs car si les SRs que nous avions identifiés ont un nombre important de lignes longues avec un débit faible il y a aussi beaucoup de logements collectifs proches du SR avec un débit supérieur à 2 Mb/s.

Un appel d’offre a été lancé pour la réalisation de la montée en débit, lorsqu’elle est possible. Les réponses sont attendues en septembre.

 

Documents de référence:
Guide ARCEP Montée en débit
Offre NRA-MED Orange (dite offre PRM)

Article du Dauphiné Libéré du vendredi 14 mars 2014.

Très haut débit aux Ruires

Curieusement dans la ville ou le Maire ne s’est jamais préoccupé du Haut Débit, chaque fois que le conseil municipal aborde le problème un article est fait dans ce journal. Ce fut le cas en juillet 2013 et maintenant en mars 2014.

Cet article intitulé “Très haut débit aux Ruires : il faudra être patient” reprend évidemment la présentation de l’avis du 4C, dont nous avons déjà parlé, puisque c’est un compte re ndu .

Avec une touche d’humour quand même “il faudra être patient” ou de provocation pour des habitants qui en parlent déjà depuis 2009 (5 ans) et qui vont attendre encore.

Notons au passage que le 4C et M. Le Maire croient qu’Eybens se limite aux Ruires !
En ce qui concerne le problème du Haut Débit, ils ignorent probablement qu’elles ne représentent en surface que 20 % de la zone sinistrée. Pour les 80 % qui restent il faudra donc être très très patients et attendre qu’Orange les câble plus tard et s’il ne le fait pas attendre (3 ou 5 ans, le délai de carence) que le RIP du Conseil Général les prenne en charge aux frais du contribuable. La date de 2016 va alors devenir 2020, 22, voir 25.

Mais le plus important dans cet article sont les remarques de “Philippe Loppé, adjoint aux solidarités, ajoutant que les Eybinois qui ont besoin des aides du CCAS, de la Caf ou du RSA « s’étonneraient légitimement d’une dépense » comme celle qui serait nécessaire pour la montée en débit.”
Il oppose ainsi les bénéficiaires de l’aide du CCAS et ceux qui demande l’amélioration du débit ADSL sans réaliser sûrement que l’on peut avoir à la fois besoin des aides du CCAS et du Haut Débit. Visiblement il n’est pas chargé de la cohésion sociale.

C’est un argument de même nature que nous avait avancé Jean Baringou le 28 novembre 2013 en disant que les habitants des quartiers nord ne comprendraient pas ces investissements pour les quartiers sud et demanderaient les mêmes. Sans voir que notre demande visait seulement à mettre les quartiers sud au niveau des quartiers nord.

Évidemment à ce jeu stupide qui consiste à opposer les habitants entre eux on peut se poser la même question chaque fois que la ville a fait un investissement important:

  • Pourquoi ceux qui ne jouent pas aux boules payent un boulodrome ? Pourtant il a été fait !
  • Pourquoi ceux qui ne savent pas nager payent pour une piscine ? Pourtant elle a été faite !
  • Pourquoi des tennis couverts pour ceux qui ne jouent pas au tennis ? Pourtant ils ont été faits !
  • Pourquoi l’Odyssée pour ceux qui n’aiment pas les spectacles ? Pourtant elle a été faite !
  • Pourquoi pas de plateau traversant dans ma rue alors qu’il y en a partout ? trop cher, je préfère le haut débit 😉
  • Etc, etc.

Ou alors réaliser que c’est une demande, qui bien qu’elle n’ait pas été initialisée par les élus, mais par de nombreux habitants, est à prendre au sérieux. C’est quand même ça aussi la démocratie !

“Aimer-Eybens.com” et le mythe des NRA-Med à 1,6 Millions d’Euros

aimerLe précédent article soulignait le manque de cohérence du plan proposé par “Aimer Eybens” pour le Haut Débit Internet. Néanmoins, nous n’avons montré que la face visible de l’iceberg, le meilleur est à venir …

Ils affirment que nous sommes de mauvais gestionnaires, qui allons dépenser 1,6M€ pour des équipements qui seront obsolètes 6 mois plus tard ! Les NRA MED pourraient être livrés fin 2015 – L’information est bonne. Malheureusement à l’été 2016, la fibre arrive et on met à la casse les NRA-Med.

Quel gaspillage !!!

leur calcul est pourtant simple : 1 SR = 200000 €, 8 SR = 1,6 M€

Mais où serait donc notre erreur ?

1-L’erreur est elle sur le nombre ?
Nous avons, rue par rue, identifié les zones de faible débit et déterminé qu’ils étaient rattachés à 5 SR seulement dont un sur Bresson. Ayant présenté ces données à M. le Maire le 24 juin, elles n’ont pas été contredites. Voir ce document pages 15 et 16. Or 7 mois plus tard, il en découvre 3 supplémentaires !

Ou sont ils donc si bien cachés ?
==> Nous prions donc M. le Maire de nous communiquer leur emplacement ! <==

2-L’erreur est elle sur le prix du SR ?
Dans la page 17 de la présentation du 24 Juin, nous avions expliqué que le prix du SR avait 2 composantes :
– Le prix du coffret NRA-Med lui-même.
– Le prix du lien optique entre le coffret et le NRA de Saint Martin d’Hères.

M. le Maire a convenu que les 200000 € de France Telecom n’étaient qu’un ordre de grandeur et s’était engagé à demander un devis. En Novembre 2013, nous avons constaté qu’il ne s’était rien passé !
Entre temps, Bresson qui est dans une situation identique à celle du sud d’Eybens a décidé d’installer un NRA MED sur leur SR qui alimente aussi une partie d’Eybens.

==> Les riverains du chemin Lagay peuvent donc remercier le maire de Bresson pour avoir pris ses responsabilités sans croire aux discours d’Orange <==

Eybens sera alors la seule ville du sud Isère de plus de 8000 habitants à avoir du bas débit et aucun plan réaliste pour l’obtenir.

3-Mais il y a plus absurde …
Le lien optique qui va alimenter le SR de Bresson doit nécessairement passer devant tous les SR de la zone sud d’Eybens. C’est pourquoi le maire de Bresson a proposé à celui d’Eybens une collaboration en vue de mutualiser les travaux. Le maire d’Eybens au lieu de profiter de cette occasion a refusé cette collaboration alors quelle lui était offerte gratuitement et sans engagement.

Il aurait pu avoir “sur un plateau” le devis qu’il avait promis le 24 juin et il le refuse.

==> A t’il peur de réaliser que le prix réel est bien inférieur aux 200 000 € ? <==

Ce refus aura des conséquences désastreuses au point de vue coût et délais. Lorsque le maire aura fini par comprendre, suite au mécontentement de ses citoyens, que c’est la seule solution viable. Surtout pour les zones pavillonnaires qui ne pourront pas avoir la fibre avant au moins 10 ans.

==> Qui est le bon gestionnaire soucieux des deniers publics ? <==

4-Mais quel est donc le bon prix du coffret NRA MED?

Le tarif du coffret est disponible page 20 de l’offre PRM d’orange pour 750 lignes (taille moyenne des 4 SR restant) le coût est donc de l’ordre de 80 k €. Quand au prix du lien optique, les ordres de prix sont indiqués page 17 de la présentation du 24 juin. Etant donné que l’on utilise des fourreaux existants il devrait être de l’ordre du prix médian (20 € /m) ce qui donne un lien de moins de 100000 € pour 5 km.

Soit après partage avec Bresson, un coût inférieur à 20000 € par SR

==> Ceci donnerait un budget total de l’ordre de 400 000 € ce qui est 4 fois inférieur à celui annoncé par Aimer Eybens sans aucune référence précise <==

À confirmer bien sûr par un devis que le maire refuse de demander.

Si on ne rattrape pas le train de l’appel d’offre de Bresson, les coûts et délais seront beaucoup plus importants car il faudra repartir de zéro et repayer une seconde fois à 100 % les travaux.

5-Oui, mais que deviendraient les SR entre 6 mois et 10 ans après la fibre ?
Ils continueront évidemment à servir très longtemps, car les 2 marchés sont complémentaires. Le meilleur exemple en est Grenoble ou l’ADSL, avec 1 NRA tous les 2 km², est excellent.

==> Cela ne les empêche pas d’être la ville ou il y a le plus de km de fibres installées. <==

Compte rendu officiel de la réunion du 28 novembre.

Vous trouverez ici le courrier envoyé par Monsieur le Maire le 10 décembre. Il résume l’avis de la Mairie sur ce dossier et tient lieu de compte rendu de la réunion de novembre que nous avons eu avec Jean Baringou.

courrier

Nos remarques:

On peut déjà remarquer qu’aucun des points abordés en juin avec M. le Maire n’a avancé puisqu’il n’en est pas fait mention. C’est ce que nous avons déjà écrit.

Par contre on peut être satisfait de la demande faite à Orange du planning de déploiement de la fibre sur la commune, mais on peut regretter qu’il ne soit pas prévu, comme nous l’avions suggéré, d’engager un consultant pour étudier ce dossier. Ce qui va encore retarder la résolution du problème.
Sans vouloir minimiser le travail du 4C, il ne pourra fournir ni devis ni délais pour les différentes solutions, ce n’est d’ailleurs pas la question qui lui a été posée.

Enfin la phrase “Compte tenu de cette planification (déploiement de la fibre en 2016), l’ARCEP ne recommande pas la montée en débit qui risque d’obérer le déploiement à court terme de la fibre optique sur notre commune.” semble indiquer qu’il n’y a plus de solutions palliatives envisagées par la mairie avant le déploiement de la fibre.

Elle semble contradictoire avec la délibération du 3 juillet 2013 lors de la saisine du 4C ou il a été voté:
“Ainsi le conseil municipal se déclare favorable à l’amélioration du débit via des solutions palliatives temporaires, qui ne se substitueront pas à long terme au déploiement de la fibre sur l’intégralité du territoire.
Ces technologies palliatives temporaires doivent être employées de manière raisonnée pour ne pas laisser creuser l’écart entre territoires.”

Et avec le travail qui est demandé au 4C
“Dans l’attente du déploiement du très haut débit via la fibre optique sur l’ensemble du territoire eybinois, quelle(s) vous semble(nt) être la (les) solution(s) palliative(s) temporaire(s) soutenable(s) la (les) plus adaptée(s) au contexte local ?”

Dans ces conditions pourquoi attendre la réponse du 4C pour une solution qu’on ne veut pas mettre en place ?

La situation a certes changé depuis juillet, à cette époque on parlait de déploiement de la fibre entre 2015 et 2020, maintenant soit 6 mois plus tard on parle de 2016 soit un an de plus! Dans ces conditions ne plus envisager de solution palliative maintenant est surprenant.

Enfin la cour des comptes dans son arrêté du 18 avril 2013 (page 6) recommande aux collectivités territoriales de formaliser dans des conventions les engagements réciproques de chaque partie pour maintenir une pression sur l’opérateur primo-investisseur. Un simple courrier non contraignant de la part d’Orange ne saurait donc suffire pour avoir la date effective du déploiement de la fibre.

Il ne semble pas d’autre part que la délibération de juillet ait été remplacée par une autre, elle reste donc démocratiquement la règle. C’est à dire que les solutions palliatives sont toujours d’actualité.
Nous reviendrons plus longuement dans un prochain article sur l’argument développé par la mairie que la montée en débit risquerait d’obérer le déploiement à court terme de la fibre optique sur notre commune.

 

Orange : la montée en débit, pour tout de suite ?

Retrouver un article intéressant datant de 2012 sur la position d’Orange et de l’ARCEP dans le cadre de la mise en oeuvre de la montée en débit via des NRA-MeD.

Jean-Ludovic Silicani, président de l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes) : “Aujourd’hui les territoires expriment une attente forte sur le déploiement du Très Haut Débit. En attendant l’arrivée de la fibre optique au domicile de chaque habitant ou dans chaque local professionnel, Orange accompagne les initiatives des collectivités locales pour une montée en débit via l’accès à la sous-boucle locale de cuivre de France Télécom

[…]

” Ainsi, dans certains territoires, des solutions de montée en débit peuvent, aux côtés de projets ambitieux de déploiements FTTH, apporter une réponse rapide et adaptée aux attentes d’abonnés qui ne disposent toujours pas aujourd’hui d’un bon niveau de haut débit.

Vous retrouverez aussi des témoignages d’élus ayant mise en oeuvre cette solution. Cliquer sur l’image ci-dessous pour retrouver l’article page 7.

dialogue

 

Le PDG d’Orange, Stéphane Richard : « L’agglo grenobloise est une vitrine »

Nous en avions parlé lors d’une de nos présentations à la Mairie, le PDG d’Orange est très optimiste sur la mise en oeuvre de la fibre optique sur l’agglomération Grenobloise, voir l’article du Dauphiné Libéré du 26 Octobre 2013.

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2013/10/25/stephane-richard-l-agglo-grenobloise-est-une-vitrine

orange_fibre

Concrètement au niveau de la mise en oeuvre au niveau de l’ensemble des communes, y a t il un calendrier précis ? Que se passera-t-il pour les maisons individuelles ? Faudra-t-il payer des travaux ?

Autant de questions pour lesquelles des réponses seraient les bienvenues.

 

La commune de CLAIX et la montée en débit

Un article intéressant sur ce qui se passe sur la commune Claix où la volonté d’Orange semble de ne pas s’investir dans le “haut débit pour tous”. Lire l’article.

claix

Documentation ORANGE sur la mise en oeuvre de la montée en débit

Site documentaire avec beaucoup d’informations sur l’offre d’Orange pour la création de points de raccordements mutualisés (NRA-MeD)

Documents ORANGE

On y retrouve :

  • La liste de NRA, NRA ZO et NRA MED (Isère p 69 et suivantes). Vous verrez le nombre de petites communes équipées.
  • La liste des documents que l’on peut avoir (procédures, cartes, atténuations,etc…), en général sous 15 jours certains sont gratuits, d’autres payants.