Archive for Mairie

[ Fibre – FTTH ] Mise à jour de la cartographie de déploiement de la fibre sur Eybens

Orange a mis il y a quelques jours, les nouvelles données concernant le déploiement de la fibre sur la commune d’Eybens.

Mise à jour de la carte du déploiement sur l’ensemble de la commune.

Les premières habitations pouvant accéder à la fibre sont désormais indiquées au niveau du quartier du Bourg/Pellets .

Pour plus d’informations consulter le site officiel d’Orange

[ Fibre – FTTH ] La ville met en ligne les informations utiles

Suite à l’inauguration des armoires FTTH sur le quartier du Bourg le 21 Octobre 2017, retrouver la présentation faite par Orange ainsi que les informations utiles pour les co-propriétaires souhaitant accéder à la fibre.

http://www.eybens.fr/964-deploiement-de-la-fibre-optique-au-bourg.htm

 

[ Fibre -FTTH ] Suivre le déploiement de la fibre sur Eybens

Orange poursuit le déploiement de la fibre sur la commune.

Il existe un moyen de suivre le déploiement via la carte de déploiement Orange (voir ci-dessous) sans pour autant avoir un idée du planning général.

Pour rappel les différentes étapes de la mise en oeuvre de la fibre sont décrites dans l’article “Les étapes du déploiement de la fibre optique

La municipalité organise avec la Métropole et Orange une réunion publique d’informations à la Mairie le 21 Septembre à 19h sur le déploiement de la fibre. Ce sera l’occasion de pouvoir interroger Orange !

Pour le suivi : https://reseaux.orange.fr/cartes-de-couverture/fibre-optique

Inauguration de la montée en débit sur le quartier des Ruires

Le 20 Janvier 2016 a eu la l’inauguration du projet de montée en débit sur le quartier du Ruires après plus de 18 mois d’étude et de travaux, en présence de nombreux habitants, techniciens, élus et services de la ville d’Eybens.

DSC_0001

DSC_0009

DSC_0013

 

Installation des armoires de montée en débit

Installation des amoires de montée en débit dans le quartier des Ruire (ci-dessous ZA des Ruires)

Ces armoires NRA (noeud de raccordement aux abonnés) permettent la mise en place d’une liaison fibre optique entre le central téléphonique de Saint Martin d’Hères et les armoires elles-mêmes, puis de redistribuer le signal internet aux habitations via les lignes téléphoniques “cuivre”

20150916_183830 20150916_183845

Haut débit, le point après 4 mois, ça avance.

Haut-débit-pour-tous
Quatre mois après l’arrivée de la nouvelle équipe municipale, l’article “Améliorer le débit internet” dans le journal d’Eybens de juin et l’information donnée à ce sujet lors du conseil municipal du 10 juillet il est temps de faire le point sur le travail qui a été fait par les élus et les services et auquel nous avons, pour les aspects techniques, participé.

 

Deux solutions sont disponibles pour améliorer le débit des quartiers mal desservis:

  • Installer la fibre optique, c’est la responsabilité et le choix des opérateurs, le financement est à leur charge. On verra ci après leur réponse.
  • Modifier les sous-répartiteurs (SR) pour faire une montée en débit. C’est un choix des élus, le financement est fait par la commune, mais avec les critères techniques imposés par l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes).

La montée en débit consiste à rapprocher les équipements fournissant les signaux ADSL des utilisateurs en les plaçant à proximité des SRs. On raccourcit ainsi la longueur de la ligne cuivre qui est la cause du débit faible. Les lignes cuivres entre le central (NRA) et le SR sont remplacées par des fibres optiques dont l’affaiblissement ne dépend pas de la longueur.
La partie des quartiers Sud-est et Sud-Ouest qui ont un débit faible ou très faible est alimentée par 5 SRs.

 

Pour pouvoir faire une montée en débit sur un SR il faut remplir les conditions suivantes fixées par l’ARCEP :

Condition 1: Pas de déploiement effectif de réseaux à très haut débit (fibre optique) prévu à moins de 36 mois.
La commune a donc posé en mai la question aux différents opérateurs. La réponse était attendu pour fin juin.
Seul Orange a répondu. Il n’a pas de projet de déploiement de la fibre d’ici fin juin 2017 pour les 5 sous-répartiteurs dont 3 couvrent les Ruires.

Réponse très surprenante car Orange avait déclaré à Marc Baïetto et au 4C qu’il prévoyait le déploiement de la fibre sur les Ruires en 2016.
Orange avait déjà annoncé 2015 puis 2016 puis maintenant après mi-2017. Cette réponse est très inquiétante pour la suite et confirme que la montée en débit est une solution nécessaire. De plus on se rapproche de la date de fin de déploiement de la fibre prévue pour 2020 sur l’agglomération, difficile de croire que cette date sera respectée.
Pour rappel: Lors de la réunion du 24 juin 2013 Marc Baïetto s’était engagé à faire cette demande et il ne l’a pas faite. Le discours d’Orange qui a suivi, fait en dehors de la procédure mis en place par l’ARCEP n’avait donc aucune valeur c’est ce que l’on constate maintenant !
La première condition est donc remplie la montée en débit est possible.

Condition 2: Les sous-répartitions dont l’affaiblissement en transport est supérieur ou égal à 30 dB
Il s’agit de l’affaiblissement des lignes cuivres qui relient les sous-répartiteurs au central (NRA).
Les 5 SRs satisfont à cette condition.

Condition 3: La sous-répartition regroupe plus de 50 % de lignes dont l’atténuation est supérieure à 53 dB (environ 2 Mb/s en ADSL).
Sûrement la condition la plus difficile à remplir pour tous les SRs car si les SRs que nous avions identifiés ont un nombre important de lignes longues avec un débit faible il y a aussi beaucoup de logements collectifs proches du SR avec un débit supérieur à 2 Mb/s.

Un appel d’offre a été lancé pour la réalisation de la montée en débit, lorsqu’elle est possible. Les réponses sont attendues en septembre.

 

Documents de référence:
Guide ARCEP Montée en débit
Offre NRA-MED Orange (dite offre PRM)

Article du Dauphiné Libéré du vendredi 14 mars 2014.

Très haut débit aux Ruires

Curieusement dans la ville ou le Maire ne s’est jamais préoccupé du Haut Débit, chaque fois que le conseil municipal aborde le problème un article est fait dans ce journal. Ce fut le cas en juillet 2013 et maintenant en mars 2014.

Cet article intitulé “Très haut débit aux Ruires : il faudra être patient” reprend évidemment la présentation de l’avis du 4C, dont nous avons déjà parlé, puisque c’est un compte re ndu .

Avec une touche d’humour quand même “il faudra être patient” ou de provocation pour des habitants qui en parlent déjà depuis 2009 (5 ans) et qui vont attendre encore.

Notons au passage que le 4C et M. Le Maire croient qu’Eybens se limite aux Ruires !
En ce qui concerne le problème du Haut Débit, ils ignorent probablement qu’elles ne représentent en surface que 20 % de la zone sinistrée. Pour les 80 % qui restent il faudra donc être très très patients et attendre qu’Orange les câble plus tard et s’il ne le fait pas attendre (3 ou 5 ans, le délai de carence) que le RIP du Conseil Général les prenne en charge aux frais du contribuable. La date de 2016 va alors devenir 2020, 22, voir 25.

Mais le plus important dans cet article sont les remarques de “Philippe Loppé, adjoint aux solidarités, ajoutant que les Eybinois qui ont besoin des aides du CCAS, de la Caf ou du RSA « s’étonneraient légitimement d’une dépense » comme celle qui serait nécessaire pour la montée en débit.”
Il oppose ainsi les bénéficiaires de l’aide du CCAS et ceux qui demande l’amélioration du débit ADSL sans réaliser sûrement que l’on peut avoir à la fois besoin des aides du CCAS et du Haut Débit. Visiblement il n’est pas chargé de la cohésion sociale.

C’est un argument de même nature que nous avait avancé Jean Baringou le 28 novembre 2013 en disant que les habitants des quartiers nord ne comprendraient pas ces investissements pour les quartiers sud et demanderaient les mêmes. Sans voir que notre demande visait seulement à mettre les quartiers sud au niveau des quartiers nord.

Évidemment à ce jeu stupide qui consiste à opposer les habitants entre eux on peut se poser la même question chaque fois que la ville a fait un investissement important:

  • Pourquoi ceux qui ne jouent pas aux boules payent un boulodrome ? Pourtant il a été fait !
  • Pourquoi ceux qui ne savent pas nager payent pour une piscine ? Pourtant elle a été faite !
  • Pourquoi des tennis couverts pour ceux qui ne jouent pas au tennis ? Pourtant ils ont été faits !
  • Pourquoi l’Odyssée pour ceux qui n’aiment pas les spectacles ? Pourtant elle a été faite !
  • Pourquoi pas de plateau traversant dans ma rue alors qu’il y en a partout ? trop cher, je préfère le haut débit 😉
  • Etc, etc.

Ou alors réaliser que c’est une demande, qui bien qu’elle n’ait pas été initialisée par les élus, mais par de nombreux habitants, est à prendre au sérieux. C’est quand même ça aussi la démocratie !

Avis du 4C sur les solutions palliatives du haut débit, réponse hors sujet !

Avis 4C haut débit

La question posée lors de la saisine du 4C en juillet a été détournée, l’avis ne correspond donc pas à ce qui était demandé à l’unanimité par les élus. Cela s’est fait en 2 étapes.

Rappel: Le 3 juillet les élus se sont prononcés à l’unanimité pour la mise en place de solutions palliatives en attendant la fibre, la question posée au 4C était “quelles solutions palliatives choisir ?”

Étape 1 : L’intervention de Monsieur le Maire lors de première séance consacrée à ce sujet (4C du 30 septembre 2013)

Ainsi la question posée au 4C par les élus (Délibération du 3 juillet 2013)
“Dans l’attente du déploiement du très haut débit via la fibre optique sur l’ensemble du territoire eybinois, quelle(s) vous semble(nt) être la (les) solution(s) palliative(s) temporaire(s) soutenable(s) la (les) plus adaptée(s) au contexte local ?”

S’est transformée dans la bouche de Monsieur le Maire, sans vote complémentaire du conseil municipal, en ceci (CR du 4C du 30 septembre 2013)
“Ainsi le Conseil municipal demande au 4C de réfléchir à ce problème : que faire ? Faut-il attendre l’intervention d’Orange (2015/2020) ? comment aborder la question ? Faut-il passer un accord avec Numéricable ? Faut-il attendre ? Et si on attend, quelle solution alternative ?”

Les élus ont déjà répondu à ces questions, sauf la dernière, lors du vote du 3 juillet en se prononçant pour la mise en place de solutions palliatives.
“Ainsi le conseil municipal se déclare favorable à l’amélioration du débit via des solutions palliatives temporaires, qui ne se substitueront pas à long terme au déploiement de la fibre sur l’intégralité du territoire. Ces technologies palliatives temporaires doivent être employées de manière raisonnée pour ne pas laisser creuser l’écart entre territoires.” (Délibération du 3 juillet 2013)

Pour le commun des mortels le maire est chargé d’exécuter les décisions du conseil municipal pas de les transformer. Ça parait donc une pratique démocratique curieuse et pour les élus cela doit faire une bonne couleuvre à avaler.

Étape 2 : Le choix des intervenants par le bureau du 4C

Après la présentation du problème par les services de la ville, les intervenants choisis aussi bien Sirocco qu’Orange sont venus exposer leurs solutions à long terme. Ce qui n’était pas la question posée par à la saisine votée en juillet mais qui correspond à la demande du maire.
Le collectif Haut débit avait fait partie des intervenants invités par le 4C, seule notre intervention était centrée sur les solutions palliatives. Ce qui a quand même permis d’éliminer les fausses solutions pour notre commune urbaine, Wifi/WiMax et satellite.

Il aurait été possible comme nous l’avions suggéré lors de notre intervention d’avoir des contacts avec les communes qui ont adopté ces solutions ce qui aurait permis d’avoir une idée précise des solutions proposées.

Dans ces conditions on peut dire que les intervenants ont été choisis principalement pour étudier les solutions à long terme et pas les solutions palliatives c’est donc aussi un détournement de la question posée dans la saisine du 4C.

Et pour finir:

Les conclusions
Les arguments évoqués pour ne pas faire la montée en débit sont tellement proches de ceux mentionnés sur le site de campagne du maire que nous ne les reprendrons pas un à un. Nous en avons déjà parlé dans ces 2 articles :

“Aimer-Eybens.fr” et l’accès au haut débit à 0€, le renouveau de “Demain on rase gratis”
“Aimer-Eybens.com” et le mythe des NRA-Med à 1,6 Millions d’Euros

Par contre un point mérite attention c’est celui-ci
. Le délai de mise en œuvre de la fibre est équivalent à celui de la montée en débit sur la zone des Ruires, une des plus mal desservie de la commune. La fibre apporte une solution définitive aux entreprises de cette même zone (fin 2016).

  • ==> A noter : Il n’y a pas de garantie que la fibre arrive jusqu’aux logements et qu’elle reste tout simplement dans la rue !
  • Les Ruires c’est un répartiteur sur les 3 qu’il faudrait équiper en NRA-Med. Si la fibre est déployée en fin 2016 (dans 3 ans) pas de NRA-Med pour les Ruires mais qu’est-ce qui sera fait pour les 2 autres, rendez-vous en 2020 (dans 7ans) ? C’était de la responsabilité du 4C de proposer une alternative au lieu de traiter dogmatiquement tous les problèmes de la même façon sans tenir compte des délais de déploiement de la fibre, il ne l’a pas fait !

Puis les recommandations
Sans doute pour se donner bonne conscience, se dédouaner d’avoir les mêmes conclusions que le Maire mais aussi pour marquer sa différence et justifier son existence, le 4C demande plus de transparence et d’actions à la mairie comme nous le réclamons depuis longtemps.
Pourtant ce n’est un mystère pour personne, toute l’histoire récente montre que c’est exactement l’opposé qui a été fait. Monsieur le Maire a ignoré ce problème depuis un moment et n’a pas voulu communiquer à ce sujet. Il est donc peu probable qu’il suive ces recommandations. Par contre il va être très tenté par les conclusions mais comme on l’a vu plus haut il a tout fait pour !

Le diagnostic de territoire à notre secours !

Diagnostic 2013 priorités

Un tweet de @Aimer_Eybens “La démocratie participative à l’œuvre à #Eybens! ” renvoie sur une page du site de la ville consacrée au diagnostic de territoire effectué par la ville en 2012 et 2013.

Dans cette page le document “Analyse des questionnaires” restitue les résultats d’une enquête réalisée en février 2013, 4 150 questionnaires ont été envoyés par courrier aux habitants, il y a eu 885 retours, soit un taux de réponse de 21%. C’est un échantillon représentatif de la population âgée de plus de 25 ans, 589 questionnaires ont été exploités.

La page 4 “Connaissance et appropriation de la ville Quelles devraient être les priorités de la ville ?” mentionne que la deuxième priorité des habitants est “Accès internet haut débit“, mentionné 164 fois sur 589 réponses c’est près de 28% des habitants qui pensent que c’est une action prioritaire. C’est bien la confirmation de ce que nous demandons depuis de long mois et que Monsieur le maire n’a pas l’air de vouloir prendre en compte.

On peut ajouter que, parmi tous les outils qui avaient été mis en place pour ce diagnostic, c’est le questionnaire qui a rassemblé le plus grand nombre de réponse, ça lui donne encore plus de valeur. La synthèse globale le montre clairement puisqu’elle le place en premier dans tous ces outils.

Les résultats du premier diagnostic de territoire en 2005 avait servi à la ville pour conduire son action pendant plusieurs années, en particulier les plans d’actions (Accessibilité, Mobilité, Plan Climat, Vie Sociale et Démocratie Locale) on peut espérer qu’il en sera de même cette fois et que cette demande des habitants sera satisfaite rapidement sinon on pourra se demander l’utilité d’interroger les habitants sur ce qu’ils souhaitent si l’on en tient pas compte ensuite.

Un peu plus loin page 9 “Aujourd’hui 96% des habitants trouvent la vie agréable à Eybens. Et pour le futur?” ils sont moins de 3%, le plus faible score, à souhaiter “Développer la fibre optique”

On peut donc en conclure que les habitants souhaitent un accroissement rapide du débit internet mais que pour le futur la fibre ne rentre pas, pour l’instant, dans leur besoins vitaux.

Si Monsieur le maire persiste dans ses choix notre débit internet ne va pas augmenter dans l’immédiat , mais il nous promet la fibre dans le futur lointain !!!

“Aimer-Eybens.com” et le mythe des NRA-Med à 1,6 Millions d’Euros

aimerLe précédent article soulignait le manque de cohérence du plan proposé par “Aimer Eybens” pour le Haut Débit Internet. Néanmoins, nous n’avons montré que la face visible de l’iceberg, le meilleur est à venir …

Ils affirment que nous sommes de mauvais gestionnaires, qui allons dépenser 1,6M€ pour des équipements qui seront obsolètes 6 mois plus tard ! Les NRA MED pourraient être livrés fin 2015 – L’information est bonne. Malheureusement à l’été 2016, la fibre arrive et on met à la casse les NRA-Med.

Quel gaspillage !!!

leur calcul est pourtant simple : 1 SR = 200000 €, 8 SR = 1,6 M€

Mais où serait donc notre erreur ?

1-L’erreur est elle sur le nombre ?
Nous avons, rue par rue, identifié les zones de faible débit et déterminé qu’ils étaient rattachés à 5 SR seulement dont un sur Bresson. Ayant présenté ces données à M. le Maire le 24 juin, elles n’ont pas été contredites. Voir ce document pages 15 et 16. Or 7 mois plus tard, il en découvre 3 supplémentaires !

Ou sont ils donc si bien cachés ?
==> Nous prions donc M. le Maire de nous communiquer leur emplacement ! <==

2-L’erreur est elle sur le prix du SR ?
Dans la page 17 de la présentation du 24 Juin, nous avions expliqué que le prix du SR avait 2 composantes :
– Le prix du coffret NRA-Med lui-même.
– Le prix du lien optique entre le coffret et le NRA de Saint Martin d’Hères.

M. le Maire a convenu que les 200000 € de France Telecom n’étaient qu’un ordre de grandeur et s’était engagé à demander un devis. En Novembre 2013, nous avons constaté qu’il ne s’était rien passé !
Entre temps, Bresson qui est dans une situation identique à celle du sud d’Eybens a décidé d’installer un NRA MED sur leur SR qui alimente aussi une partie d’Eybens.

==> Les riverains du chemin Lagay peuvent donc remercier le maire de Bresson pour avoir pris ses responsabilités sans croire aux discours d’Orange <==

Eybens sera alors la seule ville du sud Isère de plus de 8000 habitants à avoir du bas débit et aucun plan réaliste pour l’obtenir.

3-Mais il y a plus absurde …
Le lien optique qui va alimenter le SR de Bresson doit nécessairement passer devant tous les SR de la zone sud d’Eybens. C’est pourquoi le maire de Bresson a proposé à celui d’Eybens une collaboration en vue de mutualiser les travaux. Le maire d’Eybens au lieu de profiter de cette occasion a refusé cette collaboration alors quelle lui était offerte gratuitement et sans engagement.

Il aurait pu avoir “sur un plateau” le devis qu’il avait promis le 24 juin et il le refuse.

==> A t’il peur de réaliser que le prix réel est bien inférieur aux 200 000 € ? <==

Ce refus aura des conséquences désastreuses au point de vue coût et délais. Lorsque le maire aura fini par comprendre, suite au mécontentement de ses citoyens, que c’est la seule solution viable. Surtout pour les zones pavillonnaires qui ne pourront pas avoir la fibre avant au moins 10 ans.

==> Qui est le bon gestionnaire soucieux des deniers publics ? <==

4-Mais quel est donc le bon prix du coffret NRA MED?

Le tarif du coffret est disponible page 20 de l’offre PRM d’orange pour 750 lignes (taille moyenne des 4 SR restant) le coût est donc de l’ordre de 80 k €. Quand au prix du lien optique, les ordres de prix sont indiqués page 17 de la présentation du 24 juin. Etant donné que l’on utilise des fourreaux existants il devrait être de l’ordre du prix médian (20 € /m) ce qui donne un lien de moins de 100000 € pour 5 km.

Soit après partage avec Bresson, un coût inférieur à 20000 € par SR

==> Ceci donnerait un budget total de l’ordre de 400 000 € ce qui est 4 fois inférieur à celui annoncé par Aimer Eybens sans aucune référence précise <==

À confirmer bien sûr par un devis que le maire refuse de demander.

Si on ne rattrape pas le train de l’appel d’offre de Bresson, les coûts et délais seront beaucoup plus importants car il faudra repartir de zéro et repayer une seconde fois à 100 % les travaux.

5-Oui, mais que deviendraient les SR entre 6 mois et 10 ans après la fibre ?
Ils continueront évidemment à servir très longtemps, car les 2 marchés sont complémentaires. Le meilleur exemple en est Grenoble ou l’ADSL, avec 1 NRA tous les 2 km², est excellent.

==> Cela ne les empêche pas d’être la ville ou il y a le plus de km de fibres installées. <==