Archive for 4C

Article du Dauphiné Libéré du vendredi 14 mars 2014.

Très haut débit aux Ruires

Curieusement dans la ville ou le Maire ne s’est jamais préoccupé du Haut Débit, chaque fois que le conseil municipal aborde le problème un article est fait dans ce journal. Ce fut le cas en juillet 2013 et maintenant en mars 2014.

Cet article intitulé “Très haut débit aux Ruires : il faudra être patient” reprend évidemment la présentation de l’avis du 4C, dont nous avons déjà parlé, puisque c’est un compte re ndu .

Avec une touche d’humour quand même “il faudra être patient” ou de provocation pour des habitants qui en parlent déjà depuis 2009 (5 ans) et qui vont attendre encore.

Notons au passage que le 4C et M. Le Maire croient qu’Eybens se limite aux Ruires !
En ce qui concerne le problème du Haut Débit, ils ignorent probablement qu’elles ne représentent en surface que 20 % de la zone sinistrée. Pour les 80 % qui restent il faudra donc être très très patients et attendre qu’Orange les câble plus tard et s’il ne le fait pas attendre (3 ou 5 ans, le délai de carence) que le RIP du Conseil Général les prenne en charge aux frais du contribuable. La date de 2016 va alors devenir 2020, 22, voir 25.

Mais le plus important dans cet article sont les remarques de “Philippe Loppé, adjoint aux solidarités, ajoutant que les Eybinois qui ont besoin des aides du CCAS, de la Caf ou du RSA « s’étonneraient légitimement d’une dépense » comme celle qui serait nécessaire pour la montée en débit.”
Il oppose ainsi les bénéficiaires de l’aide du CCAS et ceux qui demande l’amélioration du débit ADSL sans réaliser sûrement que l’on peut avoir à la fois besoin des aides du CCAS et du Haut Débit. Visiblement il n’est pas chargé de la cohésion sociale.

C’est un argument de même nature que nous avait avancé Jean Baringou le 28 novembre 2013 en disant que les habitants des quartiers nord ne comprendraient pas ces investissements pour les quartiers sud et demanderaient les mêmes. Sans voir que notre demande visait seulement à mettre les quartiers sud au niveau des quartiers nord.

Évidemment à ce jeu stupide qui consiste à opposer les habitants entre eux on peut se poser la même question chaque fois que la ville a fait un investissement important:

  • Pourquoi ceux qui ne jouent pas aux boules payent un boulodrome ? Pourtant il a été fait !
  • Pourquoi ceux qui ne savent pas nager payent pour une piscine ? Pourtant elle a été faite !
  • Pourquoi des tennis couverts pour ceux qui ne jouent pas au tennis ? Pourtant ils ont été faits !
  • Pourquoi l’Odyssée pour ceux qui n’aiment pas les spectacles ? Pourtant elle a été faite !
  • Pourquoi pas de plateau traversant dans ma rue alors qu’il y en a partout ? trop cher, je préfère le haut débit 😉
  • Etc, etc.

Ou alors réaliser que c’est une demande, qui bien qu’elle n’ait pas été initialisée par les élus, mais par de nombreux habitants, est à prendre au sérieux. C’est quand même ça aussi la démocratie !

Avis du 4C sur les solutions palliatives du haut débit, réponse hors sujet !

Avis 4C haut débit

La question posée lors de la saisine du 4C en juillet a été détournée, l’avis ne correspond donc pas à ce qui était demandé à l’unanimité par les élus. Cela s’est fait en 2 étapes.

Rappel: Le 3 juillet les élus se sont prononcés à l’unanimité pour la mise en place de solutions palliatives en attendant la fibre, la question posée au 4C était “quelles solutions palliatives choisir ?”

Étape 1 : L’intervention de Monsieur le Maire lors de première séance consacrée à ce sujet (4C du 30 septembre 2013)

Ainsi la question posée au 4C par les élus (Délibération du 3 juillet 2013)
“Dans l’attente du déploiement du très haut débit via la fibre optique sur l’ensemble du territoire eybinois, quelle(s) vous semble(nt) être la (les) solution(s) palliative(s) temporaire(s) soutenable(s) la (les) plus adaptée(s) au contexte local ?”

S’est transformée dans la bouche de Monsieur le Maire, sans vote complémentaire du conseil municipal, en ceci (CR du 4C du 30 septembre 2013)
“Ainsi le Conseil municipal demande au 4C de réfléchir à ce problème : que faire ? Faut-il attendre l’intervention d’Orange (2015/2020) ? comment aborder la question ? Faut-il passer un accord avec Numéricable ? Faut-il attendre ? Et si on attend, quelle solution alternative ?”

Les élus ont déjà répondu à ces questions, sauf la dernière, lors du vote du 3 juillet en se prononçant pour la mise en place de solutions palliatives.
“Ainsi le conseil municipal se déclare favorable à l’amélioration du débit via des solutions palliatives temporaires, qui ne se substitueront pas à long terme au déploiement de la fibre sur l’intégralité du territoire. Ces technologies palliatives temporaires doivent être employées de manière raisonnée pour ne pas laisser creuser l’écart entre territoires.” (Délibération du 3 juillet 2013)

Pour le commun des mortels le maire est chargé d’exécuter les décisions du conseil municipal pas de les transformer. Ça parait donc une pratique démocratique curieuse et pour les élus cela doit faire une bonne couleuvre à avaler.

Étape 2 : Le choix des intervenants par le bureau du 4C

Après la présentation du problème par les services de la ville, les intervenants choisis aussi bien Sirocco qu’Orange sont venus exposer leurs solutions à long terme. Ce qui n’était pas la question posée par à la saisine votée en juillet mais qui correspond à la demande du maire.
Le collectif Haut débit avait fait partie des intervenants invités par le 4C, seule notre intervention était centrée sur les solutions palliatives. Ce qui a quand même permis d’éliminer les fausses solutions pour notre commune urbaine, Wifi/WiMax et satellite.

Il aurait été possible comme nous l’avions suggéré lors de notre intervention d’avoir des contacts avec les communes qui ont adopté ces solutions ce qui aurait permis d’avoir une idée précise des solutions proposées.

Dans ces conditions on peut dire que les intervenants ont été choisis principalement pour étudier les solutions à long terme et pas les solutions palliatives c’est donc aussi un détournement de la question posée dans la saisine du 4C.

Et pour finir:

Les conclusions
Les arguments évoqués pour ne pas faire la montée en débit sont tellement proches de ceux mentionnés sur le site de campagne du maire que nous ne les reprendrons pas un à un. Nous en avons déjà parlé dans ces 2 articles :

“Aimer-Eybens.fr” et l’accès au haut débit à 0€, le renouveau de “Demain on rase gratis”
“Aimer-Eybens.com” et le mythe des NRA-Med à 1,6 Millions d’Euros

Par contre un point mérite attention c’est celui-ci
. Le délai de mise en œuvre de la fibre est équivalent à celui de la montée en débit sur la zone des Ruires, une des plus mal desservie de la commune. La fibre apporte une solution définitive aux entreprises de cette même zone (fin 2016).

  • ==> A noter : Il n’y a pas de garantie que la fibre arrive jusqu’aux logements et qu’elle reste tout simplement dans la rue !
  • Les Ruires c’est un répartiteur sur les 3 qu’il faudrait équiper en NRA-Med. Si la fibre est déployée en fin 2016 (dans 3 ans) pas de NRA-Med pour les Ruires mais qu’est-ce qui sera fait pour les 2 autres, rendez-vous en 2020 (dans 7ans) ? C’était de la responsabilité du 4C de proposer une alternative au lieu de traiter dogmatiquement tous les problèmes de la même façon sans tenir compte des délais de déploiement de la fibre, il ne l’a pas fait !

Puis les recommandations
Sans doute pour se donner bonne conscience, se dédouaner d’avoir les mêmes conclusions que le Maire mais aussi pour marquer sa différence et justifier son existence, le 4C demande plus de transparence et d’actions à la mairie comme nous le réclamons depuis longtemps.
Pourtant ce n’est un mystère pour personne, toute l’histoire récente montre que c’est exactement l’opposé qui a été fait. Monsieur le Maire a ignoré ce problème depuis un moment et n’a pas voulu communiquer à ce sujet. Il est donc peu probable qu’il suive ces recommandations. Par contre il va être très tenté par les conclusions mais comme on l’a vu plus haut il a tout fait pour !

“Aimer-Eybens.fr” et l’accès au haut débit à 0€, le renouveau de “Demain on rase gratis”

aimerL’article “Le haut débit à Eybens” sur le site de campagne de Marc Baïetto appelle quelques remarques tant les incohérences dans le document et les contrevérités sont nombreuses.

Mais il faut tout d’abord remercier Monsieur le Maire, Président de la METRO et vice-Président du Conseil général de l’Isère de citer dans son article notre collectif de six simples citoyens d’Eybens. On peut en déduire que nous avons été efficaces mais à lire l’article pas encore assez convaincants.

Sans reprendre point par point le document on peut déplorer l’absence de référence officielle dans ces affirmations et relever

Pour les incohérences ou contradictions

  • Tout le document met en avant l’attente en 20xx de la solution d’Orange à 0€ pour la ville, alors la phrase en début de document “C’est la raison pour laquelle la Ville se mobilise pour remédier à ce problème” ne sert qu’a démontrer que la mobilisation c’est attendre et donc que le Maire n’a rien fait pour améliorer la situation !
  • En début de document “Les études débuteront en 2015 et le déploiement du réseau dans la rue jusqu’aux points de branchements sera effectif des 2016, premier semestre, dans les quartiers dits prioritaires du fait de l’affaiblissement du débit.”  et à la fin on trouve “1/ Programme ORANGE en fibre optique: – couverture : toute la commune – débit maximum : 200 Megabits – coût pour la Ville : 0 euro – délai : 2015 à 2020” ==> Alors 2016 ou 2020 ?

Pour les aménagements avec la réalité et pour quitter le monde des Bisounours ou tout est à 0€ :

  • Extrait de l’article “La société Orange a déclaré publiquement , dans le cadre du programme national THD (Très haut débit) son intention d’investissement, qui a valeur d’engagement,”
    ==>  FAUX pour l’instant les intentions d’investissement (Zone AMII) des opérateurs ne sont pas contractuelles c’est d’ailleurs un souhait de la Cour des comptes et du Plan gouvernemental “Très Haut Débit” qu’elles le deviennent.
  • Extrait de l’article “Eybens est concerné par le programme Orange 2015-2020. Ce programme concerne tout le territoire de la commune d’Eybens et pas seulement quelques quartiers.”
    ==> OUI SAUF que les opérateurs ne câblent pas les poches de basse densité c’est pourquoi dans sa délibération du 13 décembre 2012 le conseil général précise “Le projet Isèrois qui, dans un souci de solidarité entre territoires et de viabilité du modèle économique, prévoit d’intervenir en complémentarité des opérateurs y compris dans les zones très denses et zones AMII, apporte une réponse adaptée à ce contexte.” et la délibération du CG du 9 juin 2011 a prévu “de retenir le principe d’une participation financière des intercommunalités et collectivités locales, dont les modalités et le montant restent à définir.”
    Donc 0 € c’est FAUX. De plus depuis juillet 2013 Orange annonce 2016 et non plus 2015 donc encore une erreur sur la date. On peut de plus être sûr qu’Eybens n’est pas dans les réalisations prochaines d’Orange car il n’a même pas été cité par le Président-directeur général d’Orange lors de sa visite à Grenoble en octobre 2013. http://www.orange.com/fr/actualites/2013/octobre/La-fibre-a-Grenoble
  • Extrait de l’article “Le collectif «Haut Debit Eybens» a demandé le 24 juin 2013 que les quartiers prioritaires, ceux des Ruires, aient une solution sous 3 ans maximum”
    ==> C’est bien notre demande mais les quartiers prioritaires c’est à dire avec un débit ADSL faible ne se limitent pas aux Ruires. Il y a aussi l’avenue de Bresson, le chemin Lagay, et dans le quartier Sud-est au moins la Tuilerie et le Verderet. Ce sont, à part les Ruires des zones de basse densité que les opérateurs délaissent, le délai de 2016 déjà irréaliste pour les Ruires l’est donc encore moins pour les autres.
  • L’exemple de Sassenage (11 000 habitants) où la couverture totale est envisagée en 5 ans et ou les maisons individuelles qui ne sont pas raccordées en souterrain ne seront pas câblés par Orange, montre que ce n’est pas en démarrant en 2016 que les zones de bas débit ADSL seront couvertes rapidement car sauf les Ruires ce sont des poches de basse densité.
  • Le nombre de NRA : nous en avons identifié 5 la ville n’a jamais communiqué de chiffre. Il n’a jamais été question de mettre un NRA-Med à chaque sous-répartiteur mais seulement à ceux qui desservent des zones à débit internet faible. Demander que soit fait le nécessaire pour que les habitants des quartiers de l’extrême sud de la ville aient un débit ADSL équivalent à celui des autres quartiers est-ce une demande déraisonnable ?
  • Le coût d’un NRA : c’est de la responsabilité de la ville de faire évaluer le coût, malgré nos demandes elle ne l’a pas fait et se contente de répéter sans le vérifier le chiffre que lui donne Orange.

Ce sont ces délais longs avant l’arrivée de la fibre qui justifient notre demande et aussi le vote à l’unanimité des élus Eybinois en juillet 2013 de mettre en place une solution en attente de la fibre.

La délibération du CG du 9 juin 2011 ne dit pas autre chose : “Au regard de l’ensemble de ces éléments, je vous propose : ….. de valider le principe d’un scénario orienté prioritairement sur la fibre optique sans s’interdire cependant le recours au cas par cas à d’autres solutions de montée en débit compte tenu des délais du projet fibre (3 à 7 ans)”.

On retrouve les mêmes éléments dans le document “France Très Haut Débit Réseaux d’initiative publique” de mai 2013.

Nous vous apporterons plus de précisions dans un prochain article … à suivre !

Compte rendu officiel de la réunion du 28 novembre.

Vous trouverez ici le courrier envoyé par Monsieur le Maire le 10 décembre. Il résume l’avis de la Mairie sur ce dossier et tient lieu de compte rendu de la réunion de novembre que nous avons eu avec Jean Baringou.

courrier

Nos remarques:

On peut déjà remarquer qu’aucun des points abordés en juin avec M. le Maire n’a avancé puisqu’il n’en est pas fait mention. C’est ce que nous avons déjà écrit.

Par contre on peut être satisfait de la demande faite à Orange du planning de déploiement de la fibre sur la commune, mais on peut regretter qu’il ne soit pas prévu, comme nous l’avions suggéré, d’engager un consultant pour étudier ce dossier. Ce qui va encore retarder la résolution du problème.
Sans vouloir minimiser le travail du 4C, il ne pourra fournir ni devis ni délais pour les différentes solutions, ce n’est d’ailleurs pas la question qui lui a été posée.

Enfin la phrase “Compte tenu de cette planification (déploiement de la fibre en 2016), l’ARCEP ne recommande pas la montée en débit qui risque d’obérer le déploiement à court terme de la fibre optique sur notre commune.” semble indiquer qu’il n’y a plus de solutions palliatives envisagées par la mairie avant le déploiement de la fibre.

Elle semble contradictoire avec la délibération du 3 juillet 2013 lors de la saisine du 4C ou il a été voté:
“Ainsi le conseil municipal se déclare favorable à l’amélioration du débit via des solutions palliatives temporaires, qui ne se substitueront pas à long terme au déploiement de la fibre sur l’intégralité du territoire.
Ces technologies palliatives temporaires doivent être employées de manière raisonnée pour ne pas laisser creuser l’écart entre territoires.”

Et avec le travail qui est demandé au 4C
“Dans l’attente du déploiement du très haut débit via la fibre optique sur l’ensemble du territoire eybinois, quelle(s) vous semble(nt) être la (les) solution(s) palliative(s) temporaire(s) soutenable(s) la (les) plus adaptée(s) au contexte local ?”

Dans ces conditions pourquoi attendre la réponse du 4C pour une solution qu’on ne veut pas mettre en place ?

La situation a certes changé depuis juillet, à cette époque on parlait de déploiement de la fibre entre 2015 et 2020, maintenant soit 6 mois plus tard on parle de 2016 soit un an de plus! Dans ces conditions ne plus envisager de solution palliative maintenant est surprenant.

Enfin la cour des comptes dans son arrêté du 18 avril 2013 (page 6) recommande aux collectivités territoriales de formaliser dans des conventions les engagements réciproques de chaque partie pour maintenir une pression sur l’opérateur primo-investisseur. Un simple courrier non contraignant de la part d’Orange ne saurait donc suffire pour avoir la date effective du déploiement de la fibre.

Il ne semble pas d’autre part que la délibération de juillet ait été remplacée par une autre, elle reste donc démocratiquement la règle. C’est à dire que les solutions palliatives sont toujours d’actualité.
Nous reviendrons plus longuement dans un prochain article sur l’argument développé par la mairie que la montée en débit risquerait d’obérer le déploiement à court terme de la fibre optique sur notre commune.

 

9 Décembre 2013 : le conseil communal de consultation des citoyens (4C) a recu SIROCCO

Le conseil communal de consultation des citoyens (4C) d’Eybens a été saisie par la Mairie pour “répondre à la question de savoir quelles solutions palliatives temporaires les plus adaptées au contexte local sont envisageables pour qu’enfin les habitants situés dans les “zones d’ombre” (nombreuses à Eybens) puissent cependant espérer une amélioration de leur connexion au web.” (voir l’article)

L’association SIROCCO (Syndicat intercommunal pour le câble et les réseaux câblés de communication de l’agglomération grenobloise) a été reçue Lundi 9 Décembre par le 4C. Nous attendons avec impatience la conclusion du 4C afin que l’on puisse avoir une idée de ce que pourrait être la solution palliative temporaire proposée pour les habitants de la communes ayant un débit Internet trop faible.

A suivre début 2014 …

 sirocco

 

18 Novembre 2013 : Présentation de notre réflexion au 4C

Le Conseil communal de consultation des citoyens (4C) a souhaité nous entendre sur la question de la solution palliative à mettre en oeuvre en attendant l’arrivée de la fibre optique sur la commune.

René MARTINELLI et Bernard HAGUET ont préparé une présentation (que vous retrouverez ci-dessous) dont la conclusion est la mise en oeuvre de la solution NRA-MeD (voir la description dans la rubrique “Les solutions” du site).

Cliquer sur le lien ci-dessous pour consulter la présentation

Cliquer sur le lien ci-dessous pour consulter la présentation

Présentation 4C Nov 2013

3 Juillet 2013 : Le conseil municipal saisie le 4C sur la question du haut débit

La mairie saisie le “Conseil communal de consultation des citoyens” (4C) :

Ainsi le conseil municipal se déclare favorable à l’amélioration du débit via des solutions palliatives
temporaires, qui ne se substitueront pas à long terme au déploiement de la fibre sur l’intégralité du territoire. Ces technologies palliatives temporaires doivent être employées de manière raisonnée pour ne pas laisser creuser l’écart entre territoires.

Le conseil municipal constate, à l’issue de nombreuses rencontres organisées avec les différents acteurs concernés par le sujet du haut débit, la pluralité des points de vue à la fois stratégiques et techniques. Cette pluralité de points de vue en fait un dossier d’une particulière complexité.

Aussi le conseil municipal a-t-il décidé de saisir le Conseil Communal Consultatif des Citoyens pour émettre un avis sur la question suivante :
Dans l’attente du déploiement du très haut débit via la fibre optique sur l’ensemble du territoire eybinois, quelle(s) vous semble(nt) être la (les) solution(s) palliative(s) temporaire(s) soutenable(s) la (les) plus adaptée (s) au contexte local ?”

Le compte rendu du conseil municipal du 3 Juillet disponible sur site de la maire … à lire ICI

Et un article dans le Dauphiné Libéré sur ce même conseil municipal … à lire ICI

Dont voici un extrait :

“En ouverture du dernier conseil municipal avant la pause estivale, les élus ont souhaité, au vu de la difficulté de prendre une décision concernant l’internet haut débit, saisir le conseil communal de consultation des citoyens afin de leur confier une réflexion sur ce sujet.
Dans l’attente du déploiement du très haut débit via la fibre optique sur l’ensemble du territoire de la commune, ils devront répondre à la question de savoir quelles solutions palliatives temporaires les plus adaptées au contexte local sont envisageables pour qu’enfin les habitants situés dans les “zones d’ombre” (nombreuses à Eybens) puissent cependant espérer une amélioration de leur connexion au web.